Dans la rue, les problèmes d’arrosage liés à la canicule sont encore plus criants qu’ailleurs, puisque certains pieds d’arbre, jardinières ou potelets sont très éloignés des points d’eau. Quelles solutions pour subvenir aux besoins en eau des plantes sans passer quotidiennement des heures à faire des allers-retours avec ses arrosoirs ?

Cet été, au Village Jourdain (Paris XX), Émilie a testé les wicking beds (ou “jardinière autosuffisante en eau”, pour les réfractaires aux anglicismes). Pas de panique, il s’agit simplement de créer une réserve d’eau dans un bac pour que les plantes soient irriguées par capillarité et non par la surface. L’opération la plus délicate a été de créer l’arrivée d’eau, mais tout le monde peut s’y mettre à peu de frais !

 

Le wicking bed d’Émilie

Pour environ 1 m2 de jardinière

Difficulté     ★☆☆

 

Temps : environ 1 heure

 

Matériel

2 m2 de géotextile

2 à 4 m2 de bâche, en fonction de la hauteur du bac

2 sacs de billes d’argile

Tuyau ou PVC gaine souple

Cagettes récupérées au marché (optionnel)

 

{Bon à savoir}     –  Quand vous faites des travaux de plomberie, ne jetez pas les tuyaux et les coudes en PVC ! (ou demandez directement à des plombiers de vous en mettre de côté)

                                –  Les billes d’argile peuvent être remplacées par des graviers, la bâche par des grands sacs en plastique

 

1/ Recouvrir le fond du bac et toutes les parois de la bâche isolante qui retiendra l’eau.

wicking bed

2/ Percer un trou sur une paroi près du fond pour l’évacuation du trop-plein d’eau. Y glisser une dizaine de cm de tuyau (ou de gaine) à l’horizontale.

3/ Déposer sur le fond la gaine, lui faire faire un angle à 90° et couper au ras du haut de la paroi (ou deux tubes en PVC et un coude).

4/ Déposer les cagettes au fond du bac et les remplir de billes d’argile ou de gravier

billes d'argile, wicking bed

5/ Recouvrir toute la surface de géotextile qui retiendra la terre

6/ Pour maintenir le tuyau d’arrivée d’eau à l’entrée, mettre à nu les fils de fer présent dans la gaine du tuyau et l’accrocher au bac.

wicking bed

Le fil de fer de la gaine pour accrocher le tuyau

7/ Remplir de terre

8/Couper la bâche et le géotextile qui dépassent

 

Le verdict : 

La partie wicking bed du bac a permis aux plantes de mieux résister à la canicule. Il ne s’agit pas forcément de moins arroser, mais de garder la terre humide.

Wicking bed, irrigation

Sur la partie de droite on peut voir que la terre est un peu plus humide

Solution de réserve d’eau idéale pour les petits budgets, mais à penser avant le remplissage de terre.

Attention toutefois, le wicking bed est plus adapté aux jardinières qu’aux pieds d’arbre : la bâche bloque l’eau et l’arbre n’est plus irrigué. Pour les tours d’arbres il faudra donc laisser au moins la moitié de la surface sans bâche, ou s’orienter vers d’autres techniques de permaculture comme les oyas.

 


0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *